Les Conseils d'achat pour une huile de noix de coco bio

L'huile de noix de coco est encore moins utilisé en Occident, mais elle ne cesse d’attirer de nouveaux adeptes. Elle est, par contre, plus courante dans les Caraïbes et dans d’autres pays encore qualifiés d’exotiques.

Vous aussi, vous voulez profiter de ses vertus ?

Avant d’en acheter, vous devrez savoir de quoi il s’agit. Il vous faut également un guide dans le choix d’une huile de noix de coco bio.

huile de noix de coco

Huile de noix de coco : qu’est ce que c’est ? Quelles sont ses possibilités d’utilisation ?

Vous le savez déjà sûrement. Les huiles dites « exotiques » sont réputées être les meilleures. Celles de noix de coco en font partie. On les obtient de la pression de la chair de noix de coco pour en profiter de toutes ses vertus. Elles ne constituent pas réellement une nouveauté pour nous. Toutefois, nous avions l’habitude de les utiliser seulement pour la cuisson de nos aliments. Pourtant, dans divers pays des Caraïbes, du Pacifique et de l’Afrique, elles constituaient depuis plusieurs années un incontournable pour les soins de la peau et des cheveux. Et depuis quelques années, on constate un engouement pour les huiles de massage à base de noix de coco. Bref, l'huile de coco constitue à la fois un excellent ingrédient culinaire et un compagnon pour les personnes qui souhaitent prendre soin de leur peau et de leurs cheveux. Mais comment bien les choisir ? Ceci implique la connaissance des options existantes.

Huile de noix de coco : les principaux modes d’extraction

En fonction de leurs modes d’extraction, l'huile de noix de coco peut être répartie en deux catégories : l'huile de coco vierge et l'huile de coco raffinée. La première est également connue sous l’appellation d’huile non raffinée de noix de coco. Son extraction se fait de la chair de noix de coco fraîche. Elle est ainsi basée sur un processus réalisé par procédé mécanique à froid. Ces huiles ne nécessitent pas le passage par les étapes de blanchiment et d’ajouts d’additifs. Ce qui permet de mieux préserver la saveur et l’odeur qui les caractérisent et leurs vertus.

À l’inverse des huiles de noix de coco vierges, celles raffinées ont été blanchies et désodorisées. Après leur extraction de la chair de noix de coco, elles passent par un processus de purification avec des argiles de blanchiment. Pour anéantir l’odeur et les saveurs qui les caractérisent, leurs producteurs les font passer par un procédé mécanique à chaud. Les huiles de cette catégorie ne peuvent pas toutes être qualifiées de bio. En effet, certaines ont été obtenues via l’utilisation de solvants chimiques et des processus d’hydrogénation. Elles ont ainsi, parmi leurs composants, des acides gras trans. Elles ne constituent donc pas le meilleur choix pour toute personne souhaitant mieux préserver leur santé.

Huile de noix de coco pour la cuisine : faut-il donc éviter les huiles raffinées ?

La réponse est non. Etant donné que chacun a ses propres besoins et ses propres états de santé, bannir les huiles de noix de coco raffinées sera une grande erreur. Il faut toutefois le reconnaître, en termes de richesse en nutriments, l'huile de coco bio vierge est meilleure. La raison est simple; les processus de blanchiment et de chauffage nécessaires pour la production d’huiles raffinées altèrent les polyphénols, des antioxydants. De ce fait, les personnes qui souhaitent profiter de toutes les vertus de la noix de coco devront préférer les huiles vierges. Il faut le noter, au cours de l’élaboration d’une huile de coco, vierge ou raffinée, il y a filtration des vitamines du groupe B, du fer, du potassium et des 17 acides aminés de la noix. Pour les personnes souffrant d’allergies alimentaires, on recommande généralement les huiles de coco raffinées. Ce choix permet en effet d’éviter l’irritation d’un système digestif vulnérable. Par ailleurs, certains composants de la noix de coco préservés dans les huiles vierges peuvent être potentiellement allergènes.

Il faut aussi savoir que l'huile de noix de coco vierge conserve le goût et la saveur caractéristique de ce produit. Les critères précédents ne sont donc pas les seuls à considérer en vue d’une utilisation culinaire. Il faut aussi prendre en compte la préparation culinaire à réaliser. Les huiles vierges constitueront, par exemple, un meilleur choix pour la confection des macarons. Les œufs brouillés, de leur part, seront bien meilleurs avec les huiles de noix de coco raffinées. À noter aussi que les deux options ne présentent pas les mêmes points de fumée. Celui des huiles vierges est de 180 °C, contre 230 pour l’autre. Les huiles raffinées constituent donc un choix idéal pour une cuisson à haute température. 

Le dernier critère à considérer pour l’utilisation culinaire est la concentration d’acides gras saturés à chaînes moyennes comme l’acide caprylique et l’acide laurique. Pour rappel, ceux-ci contribuent à la lutte contre les inflammations provoquées par les acides gras polyinsaturés, entre autres. En effet, contrairement à ce qu’en pensent un grand nombre de personnes, ces derniers sont néfastes pour la santé. Alors, qu'est-ce qui concentre le plus d’acides gras saturés à chaînes moyennes : l’huile raffinée ou l’huile vierge ? Il n’y a aucune différence entre les deux.

Huile de noix de coco pour le visage et les cheveux : quelle version choisir ?

huile de noix de coco pour les cheveux

Ici encore, le choix ne dépend seulement que d’un paramètre. En termes d’efficacité, l'huile de noix de coco vierge reste meilleure. Elles conservent en effet tous les composants de ce fruit exotique.  Il existe toutefois un grand bémol : son odeur.

  • Huile de noix de coco raffinée

Vous faites partie des personnes qui n’aiment pas trop les parfums de coco ?

Vous pourrez vous tourner vers les huiles raffinées. Dans ce cas toutefois, il ne faut pas s’attendre à des résultats similaires à ceux de l’autre option. Le choix dépendra donc des effets que l’on espère. Il convient alors de demander l’avis d’un spécialiste en coiffure ou d’un vrai connaisseur de ce produit. À noter par ailleurs que la forme de l’huile de coco à choisir devra être différente en fonction du traitement requis. Cependant, en général les professionnels de la coiffure et des cosmétiques préfèrent recommander les huiles pures, plus naturelles en commerce. Celles-ci n’ont subi aucun traitement artificieux de type hydrogénations, pasteurisations et fumigations.

  • Bien choisir une huile de coco naturelle, bio

Conscient de l’attrait de plus en plus croissant de leurs clients potentiels pour les huiles de noix de coco pures, de plus en plus de vendeurs prétendent que leurs produits ont été extraits de la manière la plus naturelle. Il existe néanmoins des moyens permettant de savoir s’ils mentent ou pas. Parmi ceux-ci, il suffit  de lire leurs étiquettes. Si ces dernières comportent des mentions de type ‘huile de coco extra-vierge ou vierge’, il y a de fortes chances que les produits qui vont avec sont réellement bio, n’étant pas mélangés avec des solvants chimiques. Tant que possible, il faut éviter les huiles issues des plantations faisant régulièrement l’objet de traitements avec de pesticides et de fertilisants.

  • Huile de coco comme shampoing

Nous savons, pour la plupart, que les huiles de coco peuvent rendre nos cheveux sains, forts et lumineux. Toutefois, rares sont les personnes qui envisagent d’utiliser ce produit comme shampoing. Il faut le reconnaître, il ne faut pas utiliser, à proprement dit, des huiles de coco dans ce cas. Pour avoir un shampooing naturel nutritif en effet, il faut verser dans 150 ml de shampoing biologique sans parfum 50 ml de lait de coco. Il suffit de mélanger le tout pour obtenir une lotion fait-maison pour la douche.

Conclusion 

Si l’on s’en tient aux informations précédemment fournies, il faut surtout se référer à ces trois mentions lorsque l’on a à choisir entre plusieurs huiles de coco. La première indique qu’elles sont vierges ou raffinées, la seconde qu’elles sont de première pression à froid ou pas et la troisième qu’elles sont labélisées bio ou pas. Les huiles sont dites « vierges » lorsque leur création n’a nécessité le recours à des procédés mécaniques requérant le raffinage industriel et l’utilisation de produits chimiques. Celles de première pression à froid ont conservé tous leurs résidus et toutes leurs vertus. Dans l’autre procédé en effet, ces résidus, représentant 30 % des noix, ont été réchauffés pour obtenir plus d’huiles. Enfin, l'huile de noix coco bio est celle issue d’une agriculture dans laquelle les engrais, les herbicides et les pesticides chimiques n’ont pas leur place.

Les huiles raffinées ne devront-elles donc avoir aucune place dans notre quotidien ? La réponse est non. Puisqu’elles ont été désodorisées et chauffées à haute température, elles sont adaptées à l’usage culinaire. Des stérols, des vitamines E, des minéraux, des caroténoïdes et d’autres substances végétales sont toutefois éliminés lors de leur extraction, mais cela ne représente rien de grave pour l’organisme. Les huiles raffinées sont également très utilisées dans l’industrie du savon. Il faut toutefois les éviter pour les soins de la peau et des cheveux. Ces derniers offrent en effet des résultats plus intéressants avec les « Virgin Coconut Oil » ou « huile de coco vierge ».

 

 

 

Enregistrer